Chroniques hivernales dans le Massif central

23 juin 2019

Bulletin du 23 juin 2019 - Canicule et records de T en vue

Bonjour,

Une canicule très sévère est prévue pour la semaine prochaine. En termes de conditions de circulation atmosphérique, les basses pressions positionnées sur le proche Atlantique devraient engendrer un flux à composante sud sur la France et l'Europe de l'Ouest pendant plusieurs jours, apportant de l'air très chaud depuis l'Afrique du Nord. Sur les modèles de prévisions, les T prévues en altitude dépassent largement les niveaux atteinds en 1983 et 2003.

Pour mémoire, le 31 juillet 1983 correspond au record absolu de T maximale dans plusieurs stations météos en France, notamment celle de Clermont-Fd (Aulnat) avec 40,7°C. A cette date, l'observation des T à 850 hPa (environ 1700 m dans ces conditions atmosphériques), montre que la France est presque englobée par la ligne des 20°C, mais le seuil des 24°C reste localisé plus au sud, en Espagne (carte ci-dessous):

NOAA_1_1983073112_2

 

Les cartes de prévisions pour mercredi, jeudi et vendredi prochain montrent qu'on dépasse nettement ces valeurs. Sur la carte de jeudi ci-dessous, les 20°C à 850 hPa (vers 1700 m d'altitude) englobent toute la France, mais contrairement à la carte de 1983, les températures atteignent 24°C voire 28°C dans une large partie sud du territoire :

ECM0-96

 

Dans ces conditions, le seuil de 40°C devrait être dépassé dans de nombreuses régions en plaine, sans doute de nombreux records absolus seront-ils battus, comme celui de Clermont-Ferrand / Aulnat. Ci-dessous les prévisions des T maximales au sol par un modèle à maille fine, Arpège, pour mercredi (limite d'échéance de la sortie de ce matin). Les 40 °C seraient dépassés dans les secteurs de plaine dans et autour du MC : au coeur de la Limagne, de la plaine du Forez, dans le secteur de Brive / Tulle, dans la vallée du Rhône, etc.

Arpège_2019_06_26_Max

A confirmer avec les prochaines sorties des modèles, mais la tendance est désormais assez solide.

Bon courage aux habitants des plaines !

Posté par Adm_Fred à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juin 2019

Bilan hiver 2018-19 (1ère partie)

Bonjour,

Remarques méthodologiques introductives - Comme dans les bilans précédents, les valeurs "normales" sont calculées ici sur la période de 30 ans qui s'étend de 1985-86 à 2014-15, sauf indication contraire. Par ailleurs, "l'hiver" correspond ici au semestre froid, c'est-à-dire à la période comprise entre le 1er novembre et le 30 avril.

L'hiver 2018-19 est très doux et s'inscrit ainsi dans la tendance nette au réchauffement climatique à l'échelle globale. Dans nos trois stations de référence, le bourg du Mont-Dore, Auvers et le Mont Aigoual, 2018-19 se situe parmi les hivers les plus doux de la période 1985-2015, avec un excès proche de 1°C pour les trois postes. A l'échelle mensuelle, février, qui présente un excès de 3 à 4°C par rapport aux moyennes, et décembre, qui présente un excès de 2°C par rapport aux moyennes, sont particulièrement doux. A l'inverse, janvier est très déficitaire avec des températures inférieures de 2°C par rapport aux normales. Le graphique ci-dessous permet de positionner l'hiver 2018-19 avec davantage de recul historique, depuis 1950, à partir de l'exemple du Mont-Aigoual.

chart (17)

 

Les précipitations de l'hiver 2018-19 sont inégalement réparties (voir carte ci-dessous). Elles sont excédentaires sur la bordure orientale, avec un total de 800 à 1500 mm dans les stations de référence, Borne dans le Tanargue constituant la station la plus arrosée de notre échantillon (1584 mm). A l'inverse, les précipitations sont déficitaires dans la partie occidentale, autour de 500 - 600 mm dans les stations de référence, sauf au coeur des massifs du Cantal et des monts Dore où l'on dépasse 1000 mm. Enfin, dans la partie médiane, les valeurs de 300 à 600 mm dans les stations de référence sont proches des normales.

BilanPrecip_2018-19

 

L'enneigement 2018-19 se caractérise par un épisode majeur fin janvier - début février. En dehors de cette période, malgré des chutes de neige assez fréquentes, la douceur des températures explique la précarité du manteau neigeux. Au final, entre 1000 et 1200 m d'altitude, on relève en général 30 à 60 jours de neige au sol, des valeurs souvent inférieures aux médianes, surtout sur la bordure orientale. Les épaisseurs maximales sont quant à elles proches des normales, comprises souvent entre 30 et 60 cm. Au-dessus de 1200 m d'altitude, l'enneigement est plus abondant dans les monts d'Auvergne où les épaisseurs maximales dépassent le mètre au-dessus de 1500 m. Le graphique ci-dessous illustre la position de l'hiver 2018-19 au Mont-Dore 1200 m par rapport aux hivers précédents (2018-19 est représenté en jaune).

Enneigement au Mont-Dore (1200 m) entre 1999-00 et 2018-19 (1)

 

Le graphique d'enneigement du Sancy 1500 m illustre le régime de l'hiver 2018-19. Malgré des chutes de neige très précoces fin octobre, l'enneigement reste très modeste et déficitaire jusqu'en janvier. Puis des chutes assez abondantes entraînent un accroissement significatif du manteau neigeux dont les épaisseurs restent ensuite proches des valeurs normales jusqu'en avril.

chart (18)

 

Comme souvent, les chutes de neige tardives de mai touchent les plateaux du MC, comme ici dans la Chaîne des Puys :

Dom_2019_05_17a

 

A suivre : l'évolution des névés dans les MD et le bilan Alpes et Pyrénées

 

Les images de l'hiver 2018-19 dans le Massif central sont accessibles via ce lien

 

Bon été !

Posté par Adm_IUP à 22:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2019

Bulletin du 1er mai

Bonjour,

Les épisodes pluvio-neigeux ont permis de maintenir le manteau neigeux en état près des sommets durant ces 10 derniers jours : on relève toujours 110 cm à 1700 m sous le Puy Ferrand. Quelques photos ci-dessous :

Au lac du Guéry entre deux chutes de pluies / neiges :

MD_2019-04_096b

Ce matin près du Sancy, pas mal de skieurs de randonnée pour profiter des dernières neiges, mais l'altitude de chaussage remonte (1400 - 1450 m aujourd'hui):

MD_2019_05_09aa

Le jalon à 1700 m (suivre les traces de pas) :

MD_2019_05_06aa

Dans les Alpes, grâce aux récentes chutes de neige, l'enneigement est proche des valeurs normales, ou excédentaire, surtout en haute montagne dans les Alpes du nord. Dans les Pyrénées et en Corse, l'enneigement est globalement déficitaire. Les graphiques détaillés pour les différents postes sont disponibles sur la carte interactive.

Avec un flux orienté au Nord pour la fin de semaine, la neige devrait à nouveau toucher épisodiquement les plus hauts sommets du Massif central entre demain jeudi et dimanche.

Bonne soirée

Posté par Adm_IUP à 21:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 avril 2019

Bulletin du 22 avril 2019

Bonjour,

La fonte du manteau neigeux s'est accélérée ces 10 derniers jours. L'enneigement devient résiduel à l'exception des plus hauts sommets du Massif central. Au Mont-Dore, on mesurait hier le 21 avril encore 10 cm au jalon à 1500 m et 115 cm à 1700 m, des valeurs mesurées en général début mai seulement. L'arrivée du printemps se traduit par le réveil de la végétation et de la faune sauvage en hibernation comme ici sous le Sancy (photos ci dessous) :

MD_2019_04_54a

MD_2019_04_55a

Dans les autres secteurs de montagne, l'enneigement a également régressé. Les hauteurs de neige restent proches des valeurs normales en haute montagne dans les Alpes du nord (graphique de la balise Nivose d'Aigleton dans le massif de Belledonne ci-dessous), déficitaires ailleurs. Les graphiques détaillés pour les différents postes sont disponibles sur la carte interactive.

 

D'après les modèles météos, l'Europe occidentale et la France resteraient sous l'influence d'un flux de sud-ouest humide pendant la semaine. Dans ces conditions, les averses de pluie seraient assez fréquentes, surtout dans les montagnes du sud du Massif central, ce qui permettrait de combler partiellement le déficit pluviométrique du mois d'avril (cf carte des cumuls prévus d'ici samedi matin par le modèle GFS - Source Météociel). A la faveur d'une baisse de la température, la neige devrait s'inviter provisoirement sur les sommets entre mercredi et samedi. A confirmer.

Modele GFS - Carte prévisions

Avec la disparition progressive des dernières neiges du Massif central, les prochains messages (moins réguliers) seront consacrés au bilan de l'hiver, au suivi des névés, à d'éventuelles chutes de neige tardives, etc.

Bonne journée

Posté par Adm_IUP à 10:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 avril 2019

Bulletin du 11 avril : retour de la neige sur les hauteurs

Bonjour,

La première décade d'avril est marquée par le retour de la neige sur les hauteurs du Massif central. Les chutes de neige ont successivement touché le nord-ouest (photo de l'Artense et du Cantal du 5 avril ci-dessous) puis le sud-est du Massif central. Les épaisseurs du manteau neigeux mesurées au Mont-Dore sont conformes aux normales pour un 11 avril : entre 15 cm au jalon à 1300 m et 150 cm à celui du Ferrand à 1700 m, ce qui correspond à la valeur maximale de l'hiver en cours. Avec la saison qui avance, les écarts se creusent entre les sommets et les zones < 1500 m.

MD_2019_04_037a

Pour rebondir sur les commentaires d'Etienne, en ce début de printemps météo, le déficit hydrique se confirme dans certains secteurs comme en Limagne par exemple : à Clermont-Ferrand (Aulnat), il est tombé 55 mm de précipitations entre décembre et mars, alors que la normale est de 106 mm (1981-2010). Des informations détaillées par départements sont disponibles ici : bulletins de suivis mensuels.

 

Les chutes de neige du début du mois d'avril se traduisent en haute montagne par un enneigement proche des normales dans les Alpes du sud et excédentaire dans les Alpes du nord. Les valeurs maximales de l'hiver sont ainsi observées à la balise de Millefonds dans le Mercantour (graphique ci-dessous), à celle des Ecrins, etc. Dans les Pyrénées, en haute montagne, les valeurs se rapprochent également des normales mais restent encore déficitaires dans une majorité de sites. En Corse, l'enneigement reste déficitaire.

 

 

Dans les jours à venir, les conditions de circulation atmosphérique prévues dessinent un scénario météo en trois temps. De vendredi à lundi, le Massif central resterait dans un flux de nord-est ensoleillé et frais en altitude. Mardi, un passage pluvieux traverserait le Massif central du sud-ouest au nord-est. Les chutes de neige potentielles seraient réservées aux plus hauts sommets. Ensuite, un flux de sud-ouest moins humide pourrait s'installer à partir de mercredi mais la fiabilité des prévisions est faible. A confirmer.

Prochain bulletin vers le 21 avril.

Posté par Adm_Fred à 22:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]