Chroniques hivernales dans le Massif central

22 janvier 2018

Bulletin du 21 janvier 2018

Bonjour,

Janvier 2018 reste jusqu'à présent sous l'influence dominante des flux océaniques doux et humides. Dans ce contexte, les passages pluvio-neigeux se succèdent sans interruption depuis fin décembre et les précipitations atteignent des valeurs très élevées à l'Ouest du Massif central. Au poste du Mont-Dore 1200 m, après les 440 mm du mois de décembre, on dépasse à nouveau 400 mm sur le mois en cours: deux mois sucessifs > 400 mm, c'est une première depuis le début des mesures sur le site en 1991 (Données Météo-France et Météonews).

Si l'enneigement est résiduel au-dessous de 1200-1300 m, il augmente ensuite rapidement avec l'altitude. Au Mont-Dore, on mesure entre 50 cm et 145 cm entre 1300 et 1700 m. A 1500 m, la valeur du jour (125 cm) constitue un record depuis le début des mesures en 2004 pour un 21 janvier (précédent record 110 cm le 21 janvier 2009). Toutefois, les versants directement exposés aux vents sont bien dégarnis. La neige est également présente sur les sommets du sud-est du Massif central, en particulier entre le massif du Mézenc (où la neige se maintient bien en forêt) et le massif de l'Aigoual.

Ambiance blanche dans la hêtraie lors de la tempête du 20 janvier (col de la Croix Saint-Robert) :

MD_420zz


Les montagnes de l'Est de la France (Vosges, Jura, Alpes du Nord) sont très bien enneigées à moyenne et haute altitude: on atteint souvent 2 à 4 m de neige au-dessus de 2000 m : au Col de Porte en Chartreuse, il faut remonter au 21 janvier 1998 pour observer une valeur supérieure au 130 cm mesurés aujourd'hui, à Bessans en Maurienne, il faut remonter à janvier 1981, etc. (Sources MF et Bessans Météo). A Finhaut à 2240 m, en Suisse près de la frontière française, le nivomètre automatique indique aujourd'hui 415 cm (!), soit la valeur la plus élevée enregistrée sur la période 2004-2018 (source SLF). A noter que les stations automatiques de haute altitude de Météo-France tombent en panne une à une en raison de l'absence de lumière pour alimenter les panneaux solaires.

Val-d'Isère le 13 janvier - Source Facebook de la station :

Val-d'Isère_2018_01_13



D'après les modèles météorologiques, à l'échelle de l'Europe occidentale, les conditions de circulation atmosphérique semblent évoluer dans les jours à venir. Les hautes pressions reviendraient progressivement sur le territoire, notamment mardi et mercredi, assurant un temps plus calme et sec, avant un nouvel épisode pluvio-neigeux pour jeudi - vendredi. La suite est incertaine.

Prochain bulletin vers le 1er février.

Posté par Adm_Fred à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 janvier 2018

Graphiques

Les graphiques ci-dessous permettent de comparer l'enneigement de l'hiver en cours avec celui des hivers récents dans différents massifs.

Dans le Massif central :

 

Dans les Alpes du Nord :

 

 

Dans les Alpes du Sud:

 

 

Dans les Pyrénées:

 

 

Mise à jour le 21 janvier 2018

Posté par Adm_Fred à 17:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Carte interactive

La carte interactive permet d'évaluer les niveaux d'enneigement de l'hiver en cours par comparaison aux hivers récents.

- Cliquer sur les points de mesure pour obtenir des informations complémentaires sur le site de mesure, la période de calcul et le producteur de données

- Cliquer sur le symbole de la légende pour afficher / cacher les différentes couches d'informations. Par défaut, la légende est désactivée.

Mise à jour le 21 janvier 2018

Posté par Adm_Fred à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 janvier 2018

Bilan 2017 : encore une année chaude

Bonjour,

(Suite à un bug, la note sur le bilan 2017 a été ré-éditée dans une version simplifiée)

Sans surprise, dans un contexte de réchauffement climatique, 2017 apparaît comme une année chaude à l'échelle de la planète: selon l'Organisation Météorologique Mondiale, 2017 est dans le tiercé de tête des années les plus chaudes depuis le XIXe s avec 2016 et 2015. A l'échelle de la France, l'excès thermique est de 0,8°C par rapport à la Normale 1981-2010 (source Météo-France). La tendance observée à l'échelle globale se confirme à l'échelle du Massif central : au sommet du Mont-Aigoual et au Mont-Dore (bourg), 2017 se place respectivement au 6ème rang et au 10ème rang des années les plus chaudes depuis 1950 (graphique Mont-Aigoual ci-dessous). A l'échelle mensuelle, juin 2017 apparaît comme le deuxième mois le plus chaud après juin 2003 sur la période 1950-2017. Seuls janvier septembre et décembre sont déficitaires.

Les précipitations sont globalement déficitaires dans le Massif central (carte ci-dessous), surtout dans le partie orientale où le déficit est proche de 30 % par rapport à la Normale 1981-2010, comme à Loubaresse par exemple. L'été est particulièrement sec dans les montagnes méditerranéennes: le déficit est supérieur à 75 % sur la période juin - septembre au Mont Aigoual par rapport à la Normale 1981-2010. Dans les montagnes océaniques, les volumes des précipitations sont proches des Normales, notamment grâce au mois de décembre très arrosé (> 400 mm à Laveissière et au Mont-Dore 1200 m). Le mois de juin est également très arrosé. Il est marqué par des orages violents dans le Devès et la Margeride: à Landos, au coeur du Devès, on relève ainsi > 120 mm en une heure dans la journée du 13 juin (source DREAL Auvergne - Rhône-Alpes).

Bonne soirée

 

 

 

 

Posté par Adm_Fred à 22:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2018

Bulletin du 11 janvier 2018

Bonjour,

Les premiers jours de janvier 2018 ont été marqués en premier lieu par un redoux sévère, accompagné de fortes pluies, d'une fonte accélérée de la neige et de crues dans l'Ouest du MC. Dans le graphique ci-dessous, on observe que les débits mesurés les 4 et 5 janvier dans la Jordanne à Aurillac sont proches de la crue vicennale (une fois tous les 20 ans) - Source: Ministère de l'Ecologie - banque hydrologique.

Jordanne-Crue_2018_01

Pendant cette période, l'eau ruisselle de toute part, ici mon jalon à 1200 m au milieu d'un nouvel affluent de la Dordogne :

IMG_20180105_091723

 

Vidéo de la Dordogne du 4 janvier au niveau des Longes : https://www.youtube.com/watch?v=a_5zoH8lu64

 

Après ces inondations dans l'Ouest du MC, les hauteurs du Sud du MC, qui jusqu'à présent étaient restées à l'écart des chutes de neige de décembre, ont bénéficié d'un épisode méditerranéen: il est tombé ainsi entre 25 et 50 cm, du Mézenc à l'Aigoual, lundi et mardi dernier.

Certes, les épaisseurs de neige paraissent modestes actuellement dans le MC. Pourtant, elles sont proches ou supérieures aux valeurs normales, car début janvier est habituellement une période peu enneigée. A titre d'exemple, à St-Sauveur de Ginestoux, à l'Est de la Margeride, à 1300 m d'altitude, la neige au sol est absente un hiver sur deux à cette période ! 

Les relevés du jour au Mont-Dore montrent que l'enneigement augmente rapidement avec l'altitude: 5 cm seulement à 1200 m et déjà 115 cm à 1500 m. Ci-dessous quelques photos lors d'une éclaircie très fugace sur les sommets une nouvelle fois plâtrés par le givre et les chutes de neige récentes (attention qualité photo = tél portable) :

 

IMG_20180111_144359

IMG_20180111_144048

 

Hors Massif central, l'actualité ce sont les cumuls neigeux très abondants observés en haute montagne dans les Alpes du Nord. Les épaisseurs du manteau neigeux atteignent des valeurs records. Le tableau ci-dessous permet de comparer la valeur du 11 janvier 2018 et avec les records sur la période 2003-04 - 2016-17 (d'après les données de Météo-France et de SLF):

Tableau2018_01_11

 

Croissance spectaculaire du manteau neigeux dans le secteur de Val d'Isère - Graphique d'enneigement du Lago Agnel (2300 m) en Italie, à 3 km environ de la frontière (source : http://webgis.arpa.piemonte.it/meteoidro_webapp/) :

NIVO237

 

En Haute-Maurienne, les communes de Bonneval-sur-Arc et Bessans sont restées isolées suite aux fortes chutes de neige et aux risques d'avalanches, la vigilance rouge lancée par Météo-France était pleinement justifiée comme le montrent les photos ci-dessous de la route d'accès à Bonneval (avalanche du 8 janvier 2011) :

Diapositive1Diapositive2Diapositive3    

L'enneigement est donc excédentaire sur la majorité des massifs montagneux : carte interactive et graphiques.

 

D'après les principaux modèles de prévision météo, le temps agité, humide et relativement doux devrait persister dans les jours qui viennent. A l'échelle de l'Europe de l'Ouest, la France se situe actuellement en position intermédiaire entre les flux océaniques et les flux continentaux, ce qui nous vaut une accalmie relative sur le plan des intempéries. Cette situation devrait perdurer jusqu'à lundi, avant la reprise d'un flux océanique plus dynamique en début de semaine prochaine. Dans ce contexte synoptique, on observerait quelques averses résiduelles demain vendredi, samedi serait une belle journée avant une dégradation pluvio-neigeuse de faible ampleur qui toucherait le Massif central dès dimanche dans un flux de Sud. Mais a priori, les cumuls neigeux resteraient faibles, même sur la bordure orientale. Lundi serait une journée de transition avant le retour de passages pluvio-neigeux qui devraient se succéder toute la semaine prochaine. D'après les sorties actuelles des modèles, la limite pluie - neige varierait dans un premier temps autour de 1500 m (pluies possibles temporairement jusqu'aux plus hauts sommets) avant de s'abaisser progressivement jusqu'au WE prochain. Comme d'habitude, il faudra attendre les prochaines sorties des modèles pour confirmer ou infirmer cette tendance, surtout que les plus gros cumuls neigeux sont vus à une échéance supérieure à J + 5, autant dire très très loin ! Attendons déjà la confirmation du retour du flux d'Ouest - Nord-Ouest dynamique en début de semaine prochaine... Et en attendant, profitons de la neige samedi !

Prochain bulletin vers le 21 janvier

Bonne soirée

Posté par Adm_Fred à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]