Chroniques hivernales dans le Massif central

12 août 2021

Bilan de l'hiver 2020-21 (version complète)

Bonjour,

Le bilan présenté est provisoire, les névés du Massif central résistent en lien avec la fraîcheur et les chutes de neige printanières.

 

Bilan de l'enneigement 2020-21 dans le Massif central

Remarques méthodologiques introductives - Les valeurs "normales" citées sont calculées sur la période de 30 ans qui s'étend de 1990-91 à 2019-20, sauf indication contraire. Par ailleurs, "l'hiver" correspond ici au semestre froid, c'est-à-dire à la période comprise entre le 1er novembre et le 30 avril.

 

L'hiver 2020-21 est globalement doux, dans la lignée des hivers précédents, comme le montre le graphique ci-dessous, réalisé à partir des données de la période 1960-2021 au bourg du Mont-Dore.

Evolution des températures du semestre froid au Mont-Dore (1030 m) entre 1961 et 2021 - Source Météo-France

Toutefois, les variations sont importantes à l'échelle mensuelle, comme le montre le graphique de Marcenat ci-dessous. La douceur est remarquable en novembre et février: au bourg du Mont Dore, la moyenne des températures en février 2021 (5,7°C),  est la plus élevée depuis 1950, remplaçant le précédent record de 5,3°C de février 1990. A l'inverse, décembre et surtout janvier sont froids: janvier 2021 intègre ainsi le top 10 des mois de janvier les plus froids au sommet du Mont Aigoual, depuis 1950. A la jeune station du Sancy 1660 m, avec 30 jours de gel, janvier 2021 est le plus froid des mois de janvier depuis le début des mesures en novembre 2014.

Marcenat (1075 m) - Températures du semestre froid en cours comparées aux normales 1991-2020 - Source Météo-France - Réalisation F

 

Comme le montre la carte ci-dessous, l'hiver 2020-21 est globalement peu arrosé. Le déficit par rapport aux normales est très marqué sur la bordure orientale du Massif central: au sommet du Mont Aigoual, la valeur de l'hiver 2020-21 (501 mm) est la 5ème valeur la plus faible depuis 1950. Dans les monts d'Auvergne, les valeurs sont proches des normales. En valeur absolue, la répartition des précipitations durant l'hiver 2020-21 est également très inégale à l'échelle du Massif central. Les valeurs maximales sont enregistrées au coeur du Cantal et des monts Dore (cumuls > 1000 mm voire > 1500 mm), tandis que les valeurs minimales sont observées dans la partie médiane, en Margeride notamment (< 300 mm).

Précip_SF_2020-21

 

A l'échelle mensuelle, l'hiver 2020-21 est contrasté, comme le montre le graphique de Marcenat ci-dessous. Novembre, mars et avril sont généralement déficitaires, alors que décembre et janvier sont souvent excédentaires, en particulier sur la façade océanique, où les valeurs mensuelles dépassent 300 mm au coeur des monts Dore et du Cantal.

Marcenat (1075 m) - Précipitations du semestre froid en cours comparées aux normales 1991-2020 - Source Météo-France - Réalisation F

 

La carte de l'enneigement présentée ci-dessous s'est appauvrie par rapport aux années passées, avec la fin des observations en décembre 2020 à Auvers, Saint-Sauveur-Ginestoux et Laguiole, par décision de Météo-France. Or nous avions là des longues séries exploitables sur l'enneigement, depuis les années 1960 pour Auvers et Laguiole, ce qui est très rare sur les hautes terres du Massif central. Désormais, il ne reste que deux postes dans ce cas, le Mont-Dore et le Lac d'Issarlès. A l'heure où les responsables publics nous invitent à travers des discours toujours plus volontaristes à nous mobiliser sur les changements climatiques, le démantèlement des services publics en charge de ces questions se poursuit...

Pour l'hiver 2020-21, malgré la faiblesse des précipitations, l'enneigement est proche des normales dans les stations de référence. On dénombre en général entre 40 et 80 jours de neige au sol et des épaisseurs maximales comprises entre 25 et 70 cm, entre 1000 et 1200 m d'altitude.

CarteMC_BilanNeige_01

 

Dans le détail, l'enneigement varie en dents de scie, avec, pour 2020-21, trois séquences majeures, comme le montre le graphique de Saint-Anthème (1260 m) dans les monts du Forez ci-dessous: une première séquence début décembre, un épisode majeur à partir de noël jusqu'à fin janvier, et une dernière séquence fin mars.

St-Anthème (1260 m) - Enneigement semestre froid en cours - Source Météo-France - Réalisation F

 

Pendant l'épisode de décembre - janvier, on relève des hauteurs de neige peu habituelles autour de 1000 m d'altitude, dans les secteurs du Mont-Dore (photo ci-dessous), du Falgoux, de Mandailles, de Saint-Jacques-des-Blats, de Pierrefort, etc. où certains hameaux sont restés bloqués plusieurs jours. Les dégâts sont importants en forêt.

MD_2021_01_058a

 

La durée d'enneigement augmente sensiblement avec l'altitude. Au coeur du Cantal et des monts Dore, entre 1200 et 1400 m d'altitude, on dénombre 90 à 130 jours de neige au sol et des épaisseurs maximales comprises entre 90 et 150 cm. Le caractère à la fois précoce (septembre) et tardif (mai) des chutes de neige, ainsi que les chutes abondantes de décembre - janvier expliquent le bon enneigement de 2020-21 près des sommets. Le graphique ci-dessous permet une comparaison de l'enneigement (durée, épaisseur médiane, épaisseur maximale), à 1700 m d'altitude, en versant nord du Puy Ferrand, entre les hivers 2004-05 et 2020-21. L'hiver 2020-21 apparaît dans le peloton de tête.

Enneigement au Mont Dore 1700 m (Puy Ferrand - versant Nord) entre 2004-05 et 2020-21

 

L'hiver 2020-21 en images est accessible via ce lien

MD_2021_01_163a

 

Suivi des névés 2021 dans les monts Dore

Phase d'alimentation

Durant la phase d'alimentation, les épaisseurs maximales du manteau neigeux varient entre 110 et 195 cm entre 1300 et 1700 m d'altitude au Mont-Dore (tableau ci-dessous). Ainsi, malgré la douceur globale des températures entre novembre et avril, l'enneigement durant l'hiver 2020-21 est abondant en comparaison aux années passées. Toutefois, les maximums d'enneigement sont très précoces, ils sont atteints au mois de janvier, alors qu'habituellement il faut attendre le mois de mars.

Enneigement en phase d’alimentation

Sources Météo-France et données personnelles

 

Mont-Dore – 1300 m

Mont-Dore – 1500 m

Mont-Dore – 1700 m

Comparaison avec 2005-20

Épaisseurs maximales

110 cm

140 cm

195 cm

Abondant

Date des maximums

01/01

01/01

21/01

Très précoce

 

Phase de fonte

En 2021, les températures observées pendant la phase de fonte sont basses en comparaison avec les années passées. Elles varient entre 11,2°C au bourg du Mont-Dore et seulement 6,5°C à 1660 m d'altitude (tableau ci-dessous).

Températures en phase de fonte (avril - juillet)

Sources Météo-France et Infoclimat

 

MD - 1030 m

MD 1200 m

MD 1660 m

Températures moyennes en 2021 (°C)

11,2

10,1

6,5

Analyse comparative

Périodes de référence

1961-90

1991-2020

2005-2020

Le printemps 2021 comparé aux périodes de référence

Normal

Froid

Très froid


Dans ces conditions favorables, les dernières neiges persistent tardivement: le névé du val d'Enfer disparaît ainsi durant la dernière décade de juillet, alors que la fonte est habituellement observée dans la deuxième décade de juillet. Ci-dessous, la photo du 9 juin où le névé est encore bien chargé:

Névés_2021_06_09_ValEnfer_b

 

L'enneigement 2020-21 dans les autres secteurs de montagne

Les niveaux d'enneigement sont très contrastés dans les Alpes et les Pyrénées. D'une manière générale, les valeurs sont déficitaires, surtout dans les Alpes du sud et les Pyrénées. Par exemple, à la balise Nivose du lac d'Ardiden, la durée d'enneigement n'a jamais été aussi courte (comparaison période 2004-05 - 2020-21). A l'inverse, en haute montagne, dans les Alpes du nord, les valeurs sont excédentaires. L'enneigement est très abondant encore au printemps et au début de l'été comme le montre la capture de la Webcam de la balise Nivose le 1er juin - Source: https://www.la-plagne.com/decouvrir-la-plagne/domaine-skiable/webcams/glacier:

Bellecote_2021_05_31

Plusieurs records de durée d'enneigement sont ainsi égalés ou battus dans les stations Nivose suivies dans ce Blog sur la période 2004-05 - 2020-21, aux Rochilles (> 7 mois), au Chevril et au col Agnel (8 mois), aux Ecrins (> 10 mois). Ainsi les glaciers sont-ils encore assez bien chargés dans les plus hauts massifs.

 

En attendant le retour de la neige pour ouvrir la saison 2021-22... Bonne fin d'été.

Posté par Adm_Fred à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2021

Bulletin du 21 avril 2021

Bonjour à tous,

Le froid des 10 derniers jours a permis de limiter la fonte du manteau neigeux sur les plus hauts sommets du Massif central. A titre provisoire, la moyenne des températures d'avril est négative à la station Infoclimat à 1660 m au pied du Sancy, et inférieure à celles observées en mars et en février dernier, contrairement au sommet du Mont-Aigoual, où le froid d'avril est moins marqué. La photo du jour est typique des ambiances printanières:

 

Pour l'enneigement, au Mont-Dore, on observe des traces résiduelles de neige au-dessus de 1200 m, 30 cm au jalon à 1500 m et 135 cm au jalon à 1700 m avec 10 cm de neige fraîche humide tombée hier soir et cette nuit. Ces valeurs sont conformes à celles observées ces derniers hivers, comme le montre le graphique ci-dessous. Pour info, on peut encore chausser les skis au-dessus de 1400 m environ côté Mont-Dore.

chart (8)

Dans les autres secteurs de montagne, la situation a peu évolué. L'enneigement est généralement déficitaire (graphique Bessans en Haute Maurienne ci-dessous), sauf en haute montagne dans les Alpes du nord et en Corse.

chart (9)

 

L'ensemble des graphiques climatiques est disponible sur la carte interactive.

 

Avec le retour de la douceur printanière prévue par les modèles météorologiques, a priori, on a peu de chances d'observer de nouvelles chutes de neige en moyenne montagne à l'échelle du Massif central à court terme.

Voilà, c'est la fin des bulletins réguliers, les prochains messages seront consacrés au suivi des névés et aux bilans climatiques (position de 2020-21 par rapport aux hivers passés), sauf épisode neigeux tardif intéressant. Les relevés d'enneigement décadaires resteronts accessibles et mis à jour sur les cartes interactives.

Bonne soirée

Posté par Adm_Fred à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2021

Bulletin du 11 avril 2021

Bonjour,

En l'absence de précipitations significatives, le manteau neigeux poursuit sa fonte sur les hautes terres du Massif central depuis le début du mois d'avril. L'enneigement est encore continu uniquement sur les versants > 1400 - 1500 m bien abrités du vent. Le graphique du jalon à 1300 m dans la vallée du Mont-Dore illustre le déficit d'enneigement depuis février à ces moyennes altitudes. On peut noter des températures < -10°C les 6 et 7 avril à la station du Sancy 1660 m, ce qui constitue les records de froid du mois d'avril depuis le début des mesures en novembre 2014 (source Infoclimat).

 

Dans les autres secteurs de montagne, l'enneigement est globalement déficitaire, sauf en Corse et en haute montagne dans les Alpes du nord. Le graphique ci-dessous illustre la situation dans les Pyrénées à partir de l'exemple du Port-d'Aula dans le Couserans.

 

L'ensemble des graphiques climatiques est disponible sur la carte interactive.

L'épisode pluvio-neigeux en cours permet de reblanchir les hauteurs du Massif central, mais les prévisions restent assez sèches pour la semaine prochaine. En effet, d'après les modèles météos, le flux s'orienterait à l'Est à l'échelle de l'Europe. Dans ces conditions, les températures seraient fraîches pour la saison. Enfin, certains scénarios envisagent un épisode méditerranéen le WE prochain. A confirmer.

Prochain bulletin vers le 21 avril

Posté par Adm_Fred à 21:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 avril 2021

Bulletin du 1er avril 2021

Bonjour à tous,

Le beau temps s'est installé depuis 10 jours sur les hautes terres du Massif central et la fonte du manteau neigeux a repris. L'enneigement est désormais discontinu, sauf sur les versants les mieux exposés au-dessus de 1300 - 1400 m d'altitude dans le Cantal, les monts Dore et les monts du Forez. Par ailleurs, les plaques de neige résiduelles résistent assez bien sur les versants ombragés, ces derniers jours, grâce à un taux d'humidité très bas. On mesure encore au Mont-Dore 55 cm à 1500 m et  145 cm à 1700 m, où le platrage de mi mars était bien visible depuis les Combrailles (photo ci-dessous du 23 mars). L'enneigement est légèrement déficitaire ce 1er avril par rapport aux valeurs de la période 2003-04 - 2020-21. On peut encore chausser les skis en bas de la station, neige de printemps, bien dure le matin et soupe l'après-midi.

 

Dans les autres secteurs de montagne, l'enneigement est généralement déficitaire, sauf en haute montagne dans les Alpes du nord (> 2500 m) et en Corse (> 2000 m). Le déficit semble particulièrement marqué dans le Queyras depuis le début de l'hiver, comme le montre l'enneigement de la balise Nivose du col Agnel ci-dessous:

 

Caractéristiques du printemps, les circulations méridiennes dominantes engendrent des changements de temps brutaux. C'est ainsi qu'après la période estivale en cours, le flux va progressivement tourner au nord à l'échelle de l'Europe occidentale. Dans ces conditions, après une période de transition qui devrait se prolonger jusqu'à dimanche, le flux basculerait plus franchement au nord lundi, entraînant un retour des conditions hivernales à basse altitude. A l'échelle du Massif central, la chute des températures vers 1500 m d'altitude est spectaculaire sur les modèles, comme GFS par exemple (cartes ci-dessous).

Température autour de 10 / 12 °C vers 1500 m aujourd'hui 1/04 dans le Massif central (source Météologix):

 

Température autour de - 7°C vers 1500 m mardi 6/04 dans le Massif central (source Météologix):

 

D'après les modèles, les chutes de neige associées à cet air très froid resteraient modestes voire très modestes. Mais l'échéance est encore lointaine. A confirmer, ainsi que la durée de l'épisode froid.

Prochain bulletin vers le 11/04

Posté par Adm_Fred à 22:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 mars 2021

Bulletin du 21 mars

Bonjour,

La neige est revenue ces derniers jours sur les hautes terres du Massif central. Comme depuis le début de l'hiver, les monts d'Auvergne et du Forez ont une nouvelle fois été privilégiés. Au Mont-Dore, il est tombé une 50aine de cm au-dessus de 1300 m d'altitude (graphique ci-dessous), mais les versants exposés au nord ont été complètement décapés par le vent, de telle sorte qu'on retrouve la glace consituée lors du redoux de début mars. La neige et le givre ont accroché uniquement sur les surfaces verticales près des sommets (photo ci-dessous). La neige a aussi touché la plaine et les côteaux de la Limagne, avec 5 à 10 mesurés vendredi matin, le plus bel épisode de l'hiver pour ces secteurs.

MD_2021_03_065b

MD_2021_03_061a

chart (24)

 

Dans les autres secteurs de montagne, la séquence hivernale a été très bénéfique pour les Vosges, le Jura et les Alpes du nord. Ici l'enneigement est globalement excédentaire, alors que dans les Pyrénées et dans les Alpes du sud il reste globalement déficitaire. Le graphique ci-dessous illustre l'enneigement à la balise Nivose des Ecrins vers 3000 m d'altitude:

chart (25)

L'ensemble des graphiques climatiques est disponible sur la carte interactive.

 

D'après les modèles météorologiques, à l'échelle de l'Europe occidentale, le flux encore nordique en début de semaine devrait basculer à l'ouest / sud-ouest à partir de mercredi-jeudi. A l'échelle du Massif central, les températures devraient se radoucir assez nettement et le temps devrait rester sec. Toutefois, des précipitations ne sont pas exclues à partir de jeudi en fonction de la dynamique de l'orientation du flux. Ces derniers éléments ne sont pas encore complètements calés sur les modèles. Dans ces conditions, les chances de revoir des flocons la semaine prochaine sont très très minces.

Prochain bulletin vers le 1er avril.

Posté par Adm_Fred à 22:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]