Chroniques hivernales dans le Massif central

21 juin 2020

Bilan hiver 2019-20

Bonjour,

Remarques méthodologiques introductives - Les nouvelles valeurs "normales" sont désormais calculées sur la période de 30 ans qui s'étend de 1990-91 à 2019-20, sauf indication contraire. Par ailleurs, "l'hiver" correspond ici au semestre froid, c'est-à-dire à la période comprise entre le 1er novembre et le 30 avril.

 

Un hiver très doux

L'hiver 2019-20 est l'un des plus doux des 50 dernières années. Au sommet du Mont-Aigoual, il s'agit du deuxième hiver le plus doux après 2006-07 (graphique ci-dessous). Au Mont-Dore 1200 m, 2019-20 est l'hiver le plus doux des 30 dernières années, devant 2006-07. A l'échelle mensuelle, tous les mois sont excédentaires sauf novembre. Avril, février et décembre sont particulièrement doux, avec des températures moyennes supérieures de 3°C à 4°C par rapport aux valeurs normales.

chart (32)

Des précipitations inégalement réparties

La carte des précipitations montre une répartition très inégale des précipitations cet hiver à l'échelle du Massif central (carte ci-dessous). Sous l'influence dominante des flux océaniques, la partie Ouest est très arrosée. On relève notamment plus de 1500 mm au coeur du Cantal. Novembre est très humide, proche des records: 450 mm au Mont-Dore 1200 m, près de 600 mm au Falgoux et au Lioran dans le Cantal. A l'inverse, les précipitations sont déficitaires ou proches des normales sur la partie orientale du Massif central. Les valeurs dépassent 1000 mm uniquement dans le Tanargue (Borne, Loubaresse). 

CarteMC_BilanPrecip_01

Un enneigement très déficitaire

L'hiver 2019-20 est l'un des moins enneigé des 30 voire des 50 dernières années (carte ci-dessous). Le déficit est généralisé. On dénombre seulement 20 à 40 jours de neige au sol dans les postes témoins localisés entre 1000 et 1200 m alors que la valeur normale est de 40 à 80 jours. Les épaisseurs maximales du manteau neigeux sont très basses dans les monts d'Auvergne. Au bourg du Mont-Dore, l'épaisseur de neige n'a jamais dépassé 7 cm cet hiver, soit la valeur la plus basse depuis 1960-61 au moins. Pourtant, l'hiver avait bien commencé avec des chutes de neige précoces et relativement abondantes sans la partie orientale du Massif central dès le mois de novembre (40 cm au Lac d'Issarlès le 15 novembre). Mais les chutes de neige des mois suivants sont restées très modestes, surtout après la mi-mars.

 

CarteMC_BilanNeige_01

 

Le déficit touche aussi les plus hauts sommets. Au Mont-Dore, à 1700 m l'épaisseur maximale n'a pas dépassé 115 cm durant l'hiver, soit la valeur la plus basse depuis le début des relevés en 2004-05 (graphique ci-dessous).

Enneigement au Mont Dore 1700 m (Puy Ferrand - versant Nord) entre 2004-05 et 2019-20 (1)

 

L'hiver 2019-20 en images est accessible via ce lien:

MC_2019-20

49 new photos added to shared album

https://photos.google.com

 

Bilan à compléter avec le suivi des névés et un point de situation dans la haute montagne alpine et pyrénéenne. La photo ci-dessous illustre la disparition rapide des dernières plaques de neige, ici dans les monts Dore, il y a un mois.

MD_2020_05_53a

Bonne soirée 

Posté par Adm_Fred à 22:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2020

Bulletin du 21 avril 2020

Bonjour,

La douceur du mois d'avril se poursuit, ainsi que la fonte rapide du manteau neigeux. Il subsiste seulement 10 cm au jalon à 1700 m au Mont-Dore (graphique ci-dessous). Les marmottes sont sorties de leur confinement hivernal, signe de l'arrivée du printemps en altitude. Si les conditions douces se maintiennent dans les semaines et les mois à venir, la fonte des névés sera très précoce.

chart (6)

 

Dans les autres secteurs de montagne, l'enneigement reste globalement déficitaire sauf dans les Alpes du Nord au-dessus de 2500 - 3000 m où les valeurs restent encore excédentaires. A titre d'exemple, on mesure encore plus de 3 m de neige à la balise Nivose de Bellecôte de Météo-France à 3000 m en Vanoise (graphique ci-dessous).

chart (5)

 

Voilà, c'est le dernier des bulletins décadaires pour cet hiver 2019-20. Les prochains messages seront plus irréguliers, pour évoquer des événements météos intéressants comme des chutes de neige tardives, le suivi des névés dans les monts Dore et les bilans de l'hiver.

Bonne soirée

Posté par Adm_Fred à 22:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 avril 2020

Bulletin du 11 avril 2020

Bonjour,

Le bulletin sera très bref car l'actualité météo est assez monotone.

La fonte printanière se poursuit dans une ambiance très douce et sèche sur les haute terres du Massif central. L'enneigement reste continu uniquement sur les faces exposées au nord et à l'est des plus hauts sommets, comme le montre la photo satellite du 10/04 des monts du Cantal ci-dessous.

2020-04-10, Sentinel-2A L1C, True color

Dans les autres secteurs de montagne, l'enneigement est déficitaire, sauf au-dessus de 2000 m dans les Alpes du Nord. Au col de Porte (Chatreuse), c'est la fin précoce de l'enneigement continu (graphique ci-dessous). L'ensemble des graphiques d'enneigement est disponible sur la carte interactive

chart (4)

D'après les modèles de prévision météorologique, la douceur devrait se poursuivre dans le Massif central dans les jours qui viennent, en lien avec la mise en place d'un flux à dominante sud. Les précipitations seraient rares et aléatoires, associées à des phénomènes convectifs (averses), et réservées, a priori, à l'extrémité ouest et sud du Massif central (carte des cumuls de précipitations prévus par le modèle GFS à J + 5 ci-dessous). Dans ces conditions, évidemment, aucune chute de neige n'est envisagée à échéance raisonnable et la sécheresse débutée mi-mars risque de se prolonger. A confirmer.

120-777

Prochain bulletin vers le 21 avril.

Bonne soirée.

Posté par Adm_Fred à 21:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 avril 2020

bulletin du 1er avril 2020

Bonjour,

Comme prévu, le froid et la neige sont revenus sur les hautes terres du Massif central, ralentissant ainsi un peu la fonte printanière durant cette dernière décade de mars. La neige a touché les sommets des Cévennes dans un premier temps, puis le nord du Massif central, jusqu'à des altitudes assez basses, voire en plaine jusqu'à Clermont-Fd (photos ci-dessous de la chaîne des Puys les 30 et 31 mars). Malgré le retour de ces conditions hivernales, l'enneigement reste toujours nettement déficitaire en altitude. Seules les faces exposées au nord et à l'est au-dessus de 1500 / 1600 m gardent un enneigement relativement continu.

 

CP_2020_03_52bb

CP_2020_03_42aa

La situation de l'enneigement évolue peu dans les autres secteurs de montagne. D'après les données des réseaux de mesure institutionnels français, suisse et italien, il reste excédentaire en haute montagne dans les Alpes du nord (graphique des Rochilles dans le massif du Thabor ci-dessous) et dans les Pyrénées orientales, et déficitaire ailleurs surtout en moyenne montagne. L'ensemble des graphiques d'enneigement est disponible sur la carte interactive

chart (3)

Enfin, selon les modèles de prévision météo, pas d'épisode neigeux en vue à court terme sur le Massif central. Une hausse sensible des températures est attendue à partir du WE à la faveur d'un basculement du flux au S / SW.

Prochain bulletin vers le 11 avril.

Prenez soin de vous.

Posté par Adm_Fred à 22:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 mars 2020

Bulletin du 21 mars 2020 : vers un retour de conditions hivernales en montagne ?

Bonjour,

La deuxième décade du mois de mars a été douce, entraînant une fonte du manteau neigeux dans le Massif central. L'image satellite ci-dessous du 18 mars montre les écarts entre l'Ouest et l'Est qui ont été marquants cet hiver: la neige est visible essentiellement sur les sommets du Cantal et des monts Dore sur la photo. Les stations de ski fermées suite à l'épidémie de Coronavirus avaient peu de réserve pour prolonger durablement la saison.

 

2020_03_18_Sentinel

Dans les autres secteurs de montagne, la fonte printanière a également débuté. Seuls les secteurs de haute montagne dans les Alpes du Nord conservent un enneigement excédentaire. Ailleurs, le déficit est marqué, en particulier en moyenne montagne (graphique du col de Porte ci-dessous). L'ensemble des graphiques d'enneigement est disponible sur la carte interactive.

chart (22)

 

D'après les principaux modèles météorologiques, un flux d'origine continentale (flux d'Est) devrait envahir le pays la semaine prochaine. Dans ces conditions de circulation atmosphérique, on pourrait retrouver une ambiance hivernale sur les hautes terres du Massif central. Dans le détail, dimanche et lundi seraient des journées encore douces et printanières avec un risque d'averses de pluie l'après-midi, avant l'arrivée de la fraîcheur à partir de mardi. Les Cévennes et le Vivarais seraient en première ligne de cette offensive hivernale (voir carte des températures vers 1500 m ci-dessous du modèle Arpège - Source Météociel). Sur ces secteurs, quelques remontées humides / pluvio-neigeuses ne sont pas exclues, si le flux s'oriente au sud-est. A partir de vendredi et les jours suivants, à des échéances où la fiabilité des modèles diminue nettement, le flux s'orienterait au Nord, laissant augurer la poursuite voire le renforcement des conditions hivernales. A confirmer.

arpege-16-90-0

 

Prochain bulletin vers le 1er avril

Prenez soin de vous.

Posté par Adm_Fred à 22:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]