Bonjour à tous,

L'enneigement est toujours excellent dans l'ensemble de nos massifs. Dans le MC, au Mont-Dore on mesure entre 15 cm et 220 cm entre 1200 m et 1700 m. Ce sont des valeurs supérieures aux normales: on relève par exemple 185 cm en général le 1er avril à 1700 m. Depuis le début de l'hiver, au Mont-Dore 1200 m, on dépasse 120 jours de neige au sol et 85 jours de chutes de neige, ce qui place d'ores-et-déjà 2012-13 parmi les hivers bien enneigés, alors qu'il reste un mois avant la fin du semestre froid.

Dans ces conditions, on est surpris de la fermeture partielle de la station du Mont-Dore, alors que la fréquentation était encore très bonne ce dernier WE (photos ci-dessous - Sortie de fin de saison de l'AROEVEN - Val de Courre). En revanche côté Super-Besse, on reste ouvert jusqu'au 21 avril !

IMG_0422a

IMG_0436a

IMG_0430a

 

Ailleurs, les valeurs sont toujours remarquables: plus de 4,5 m à Saleina dans le massif du Mont-Blanc à 3000 m, 4 m à Aigleton dans le massif de Belledone à 2200 m seulement, 3,8 m au Lac d'Ardiden vers 2500 m dans les Pyrénées centrales, plus de 3,5 m à la balise des Ecrins à 2900 m où les records tombent depuis fin décembre, etc. La carte et les graphiques ont été mis à jour ci-dessous.

Pour la semaine en cours, le printemps n'est toujours pas au programme. Comme depuis le début de l'hiver, le flux d'Ouest a du mal à s'imposer en Europe occidentale. A la place, c'est un flux nordique ou continental piloté par une zone de hautes pressions localisée entre Islande et Scandinavie qui déferle sur l'Europe occidentale (carte de la situation prévue mardi 2/04 ci-dessous). Dans ces conditions de circulation, le froid du flux continental affecte en priorité les régions du Nord de la France, alors que le Sud est touché par le flux océanique qui circule à une latitude anormalement basse (carte ci-dessous). Les contrastes thermiques sont très accusés entre le Nord et le Sud de la France, sauf quand l'air froid gagne tout le pays (situation envisagée en fin de semaine).

Situation02_04_13

C'est la répétition de cette situation durant une grande partie de l'hiver, qui permet de comprendre la faiblesse des températures des derniers mois sur une grande partie de la France: dans le Massif central par exemple, décembre, février et mars sont déficitaires au Mont-Aigoual.

Ces conditions de circulation atypiques (un flux d'Ouest moins vigoureux en Europe occidentale qui laisse place à des flux méridiens ou continentaux) qu'on observe en hiver depuis le début des années 2000 ont-elles un lien avec le changement climatique en cours ? Ce n'est pas exclu...

Prochain bulletin vers le 13 avril sauf événement intéressant avant.

Bonne soirée