Bonjour,

Les conditions calmes et douces de la semaine écoulée expliquent la stabilité des hauteurs de neige dans le Massif central: elles oscillent généralement entre 20 et 50 cm dans les massifs septentrionaux au-dessus de 1000 - 1200 m d'altitude: 25 cm au Mont-Dore 1200 m et 45 cm aux Estables (source Jérémy G, observateur bénévole) par exemple. Seuls les versants Sud ont subi une fonte marquée. La neige est dure, difficile à skier dans les secteurs hors piste hors versants ensoleillés: choux-fleurs, vagues, etc.

Dans ces conditions météorologiques, il fallait monter assez haut en altitude pour retrouver un air chargé en humidité :

IMG_0050a

Dans les autres massifs, l'enneigement est devenu nettement déficitaire dans les Alpes, à l'exception des secteurs de haute altitude et de la Tarentaise: 15 cm seulement par exemple à la balise du col Agnel dans le Queyras, soit la valeur la plus basse de la série (depuis 2003-04). La situation est meilleure dans les Pyrénées: plus d'un mètre dans la partie orientale au-dessus de 2000 m d'altitude, par exemple 110 cm au Canigou à 2200 m soit la valeur la plus élevée de la série (depuis 2003-04).

Les cartes et les graphiques ont été mis à jour ci-dessus.

D'après les modèles météorologiques, le flux devrait prendre progressivement une composante plus océanique. Le temps associé deviendrait donc assez doux et progressivement plus humide. Dans l'état actuel des modèles, le risque de fonte du manteau neigeux par redoux à la veille des vacances de Noël dans le Massif central est bien réel. Tendance à préciser (en particulier la limite pluie - neige) car les précipitations significatives ne sont pas attendues avant une semaine.

Prochain bulletin vers le 21 décembre.

Bonne soirée