Bonjour,

L'ambiance est bien printanière ces derniers jours sur les hautes terres du Massif central. Après un dernier épisode neigeux significatif du 22 au 26 mars (photos ci-dessous), deux jours de foehn violent ont dévoré le manteau neigeux le WE dernier. Toutefois, grâce aux chutes abondantes de février, il reste encore pas mal de neige en altitude dans les Monts d'Auvergne, dans les secteurs les plus abrités du vent ou du soleil. Ainsi au Mont-Dore on mesure ce 1er avril 20 cm à 1200 m, 130 cm à 1500 m et 220 cm à 1700 m aux différents jalons, des valeurs supérieures aux médianes des 11 derniers hivers. En revanche, la neige a disparu sur les plateaux exposés aux vents comme la Banne d'Ordanche (hors congères ou plaques résiduelles).

Chute de neige tardive le 24 mars, à Herment, dans les Combrailles, vers 750 m d'altitude:

IMG_0452a

Dans les Monts Dore, ambiance brumeuse,  le 26 mars :

IMG_0466a

Les conditions de ski sont actuellement typiquement printanières: neige correcte le matin et très molle / collante l'après-midi. Dans les couloirs, c'est correct sans plus, glacé le matin et mou dès que les versants prennent le soleil, les cycles gel / dégel pourraient amémiorer les conditions s'il ne pleut pas trop. La majorité des remontées mécaniques sont encore ouvertes à la station mais avec la faible fréquentation, elles risquent de fermer progressivement dans les jours qui viennent.

En termes de bilan, mars 2014 apparaît comme un mois contrasté sur le plan de l'enneigement: si le nombre de jours de chutes de neige est resté assez faible, le manteau neigeux a persisté durant tout le mois au Mont-Dore 1200 m, grâce aux réserves consituées en février. Les températures sont restées très douces, comme au sommet du Mont Aigoual où le mois de mars 2014 enregistre la 13ème valeur la plus élevée depuis ces 60 dernières années. On se dirige donc vers un semestre froid (novembre - avril) extrêmement doux car seul le mois de novembre a enregistré une valeur déficitaire.

Dans les autres secteurs de montagne, l'enneigement est globalement déficitaire dans les Alpes du Nord et excédentaire dans les montagnes méridonales, en particulier dans les Pyrénées ou en Corse au-dessus de 2000 m environ. Dans le massif du Monte Cinto par exemple, on mesure 140 cm à la balise Nivose MF de Corse Sponde, soit la valeur la plus élevée depuis l'hiver 2005-06 au moins. Les cartes et les graphiques sont disponibles dans la note précédente.

Les prévisions pour les jours à venir sont très printanières, dans un flux à dominante SW, les températures devraient rester élevées, et côté ciel, dégagé le matin et cumulus l'après-midi avec un risque d'averses de pluie plus marqué à partir de jeudi.

Prochain bulletin vers le 11 avril