Bonjour,

Voilà un petit compte-rendu de l'année 2014.

A l'échelle de la France, 2014 constitue l'année la plus chaude depuis le début du XXe s et s'inscrit dans la tendance au réchauffement contemporain: article Météo-France.

A l'échelle des hautes terres du Massif central, si 2014 constitue aussi une année chaude, elle arrive "seulement" en 4ème et 7ème position respectivement au Mont-Dore et au Mont Aigoual depuis 1955 (voir tableau ci-dessous - Source Météo-France). A l'échelle mensuelle, presque tous les mois sont chauds ou doux. On peut noter en particulier la valeur record en octobre au Mont Aigoual sur les 60 dernières années ou bien 7 mois chauds sur 12 au Mont-Dore. Seul août est frais dans les deux postes.

Mont Aigoual - 2014

L'évolution des températures depuis les années 1950 est assez claire, ici à la station du Mont Aigoual (voir graphique ci-dessous) :

 

Le bilan est excédentaire également pour les précipitations (plus de 2200 mm au Mont Aigoual et près de 1900 mm au Mont-Dore). Juillet et novembre sont particulièrement bien arrosés dans les deux postes (voir tableau ci-dessous - Source Météo-France): on remarque en particulier la valeur record en juillet au Mont-Dore pour les 60 dernières années.

Mont Dore - 2014

EDIT : comment lire les tableaux ?

J'ai utilisé la méthode des quantiles. Les mois sont classés par ordre décroissant des valeurs de températures ou de précipitations sur l'ensemble des 60 ans (1955-2014). Ensuite la distribution est partagée en 5 classes comprenant chacune 12 valeurs (60 années / 5 classes):pour les T chaud / doux / normal / frais / froid, pour les P très humide / humide / normal / sec / très sec. Les 12 premiers mois ainsi classés sont donc chauds, les 12 suivants doux, etc. Idem pour les années et pour les hivers.

Pour compléter la réponse à ta question Olivier, au Mont-Dore, la moyenne annuelle de 2014 est supérieure de 1,3 °C par rapport à la moyenne 1955-2014, au Mont Aigoual + 1,1 °C.

 

Bonne soirée