Bonjour,

Je commence ce bulletin avec quelques informations sur le contexte climatique global. D'après les données de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), la douceur record persiste depuis le début de l'année 2016. Ci-dessous, le graphique illustre, mois par mois, les écarts cumulés des températures de 2016 avec la moyenne du XXe siècle (courbe noire). Pour comprendre le graphique, la valeur de janvier 2016 correspond au seul écart du mois de janvier 2016 avec la moyenne du siècle dernier, la valeur de février 2016 correspond aux écarts cumulés de janvier et février avec la moyenne du siècle dernier, etc. Sur les graphique sont également indiquées les 7 années les plus chaudes (courbes en couleur) depuis le début des mesures.

Evolution mondiale T

 

Comme on le voit, en septembre 2016, nous sommes encore bien au-dessus des moyennes calculées durant les 7 années les plus chaudes, même si l'écart avec 2015 (année la plus chaude enregistrée) a tendance à se réduire depuis le printemps. Pour en savoir plus : lien NOAA.

Les températures enregistrées en France et dans le Massif central s'inscrivent dans ce shéma global avec un mois de septembre chaud, proche des valeurs records: c'est en effet le 3ème mois de septembre le plus chaud depuis 1900 - Source Météo-France. Il a donc fallu attendre la deuxième partie d'octobre pour voir les premières neiges blanchir les plus hauts sommets du Massif central, ce qui reste assez tardif par rapport aux saisons passées: dans les monts Dore, depuis le début des années 2000, les premières chutes de neige tombent le plus souvent durant la première décade d'octobre.

Ci-dessous, la limite assez nette de la neige au sol vers 1600 m d'altitude (21/10) :

IMG_0957aa

 

Les sommets blanchis par un simple saupoudrage (21/10):

IMG_0935aa

 

Les conditions de circulation atmosphérique devraient rester à dominante méridienne à l'échelle de l'Europe et de la France, à court et moyen terme. Cette circulation nous apporterait de l'air tropical pour la semaine à venir, très doux en altitude. Quant au flux zonal, océanique et humide, il n'est toujours pas d'actualité.

Pour mémoire, vous pouvez vous abonner ou vous désabonner à la newsletter pour recevoir (ou pas) automatiquement les message.

Bonne soirée