Bonjour,

Sur les hauteurs du Massif central, le début du mois de décembre 2016 s'inscrit dans la lignée de décembre 2015: grande douceur (hors bassins intra-montagnards) et absence de précipitations, alors qu'en plaine, les conditions sont plus hivernales, comme le montrent les valeurs des températures des 3 stations géographiquement proches ci-dessous (1er au 10 décembre 2016):

  • Clermont-Aulnat (330 m): 3,9°C et 9 jours de gel
  • La Bourboule en fond de vallée (860 m): 4,2°C et 8 jours de gel
  • Le Sancy (1660 m) : 5,6°C et 1 jour de gel

La carence des flux de Nord est également marquée : 2 % des directions des vents observées au Sancy contre 70 % pour les flux de Sud. Dans ces conditions, la neige résiste uniquement sous forme de plaques résiduelles au-dessus de 1500 m dans le MC, essentiellement en versant Nord. C'est d'ailleurs la première fois depuis le début des mesures en 2003-04 qu'il n'y a pas de neige au jalon à 1700 m dans les monts Dore un 11 décembre.

Dans les autres secteurs de montagne, la situation a peu évolué depuis le bulletin du 1er décembre. Si l'enneigement est absent en moyenne montagne, en haute montagne, il est généralement proche des normales, voire excédentaire sur le zone frontalière italienne et dans les Ecrins dans les Alpes (voir cartes et graphiques).

 

Les prévisions pour les jours à venir sont peu encourageantes, avec une circulation atmosphérique qui n'évolue pas ou peu à l'échelle de l'Europe occidentale. En effet, la semaine prochaine, on resterait sous l'influence dominante des hautes pressions d'origine subtropicale, accompagnées d'un air doux et toujours sec en altitude. La carte ci-dessous illustre les températures prévues vers 1500 m sur l'ensemble de l'hémisphère Nord par le modèle européen CEP jeudi 15/12. J'ai ajouté un cercle rouge qui donne la position schématique du 45ème parallèle.

2016_12_15

On le voit, la France apparaît comme un véritable îlot de douceur, une situation qui semble figée depuis début décembre. On remarque également sur la carte les zones de grand froid localisées en Amérique du Nord et en Sibérie. Certes, à chaque sortie quotidienne des modèles, il existe des signes de changement (flux continental plus froid, flux d'ouest doux et humide), mais ces scénarios sont très minoritaires et disparaissent quand on se rapproche des échances. Ainsi une dégradation est-elle prévue le WE prochain à partir de vendredi: les précipitations envisagées par les modèles toucheront-elles nos montagnes ou se limiteront-elles aux seules côtes atlantiques et méditerranéennes ? Avec quelle intensité ? Il faudra encore attendre quelques jours pour avoir la réponse. Sinon, faute de chutes de neige, la température pourrait descendre quelques heures sous 0°C vers 1500 m samedi ou dimanche. Pour la suite, la tendance lourde correspond au retour des hautes pressions sur l'hexagone, accompagnées par un flux dominante Sud.

Pour résumer, pour nos montagnes, la question qui se pose aujourd'hui n'est pas : y aura-t-il de la neige à Noël, mais va-t-on à nouveau battre tous les records de douceur et de sécheresse sur ce mois de décembre 2016 ?

 

Sinon, profitant de ce temps insipide, j'ai effectué une petite mise à jour des albums photos dans le Blog: suppression, tri, etc. Le travail n'est pas terminé, mais dans le menu "Galeries", j'ai d'ores et déjà remis une entrée par thèmes, complémentaires de l'entrée chronologique, car certains d'entre-vous regrettaient sa disparition.

IMG_0712d

Prochain bulletin vers le 21 décembre.

Bonne soirée