Bonjour,

Pour commencer, un petit bilan climatique du mois de novembre 2017, 1er mois du semestre froid, à l'échelle des hautes terres du MC. La circulation atmosphérique de novembre 2017 a été dominée par des flux nordiques et océaniques. Dans ce contexte, les températures sont restées légèrement déficitaires, sans excès. Avec janvier et septembre, c'est seulement le 3ème mois de l'année 2017 à ne pas dépasser les valeurs moyennes. Il faut d'ailleurs remonter à 2013 pour retrouver des valeurs aussi basses en novembre, par exemple à la station Infoclimat du Sancy, la moyenne relevée est de 0,4°C, soit la valeur la plus basse pour un mois de novembre depuis son installation en 2014. Le froid s'est manifesté aussi par un nombre élevé de jours de gel: par exemple, on a observé plus de 20 jours de gel dans les stations de Riotort dans le Haut-Vivarais ou de Saint-Haon dans le Devès (Réseau Infoclimat). Les précipitations ont été légèrement déficitaires partout: au sommet du Mont-Aigoual, on mesure 186 mm en novembre 2017 alors que la médiane sur la période 1981-2010 est de 208 mm (source MF). Grâce à la fraicheur, l'enneigement a été excédentaire dans les Monts d'Auvergne: au Mont-Dore 1200 m, on relève 12 jours de chutes de neige et 16 jours de neige au sol, alors que les moyennes de ces deux indicateurs sont de 9 jours sur la période 1999-2000 - 2017-18. Enfin, les vents forts ont été fréquents, sans atteindre de vitesse maximale remarquable.

Le début du mois de décembre a été marqué par la poursuite des conditions hivernales (photos du 3/12 du Cantal - Planèze de Truzac - ci-dessous), mais dimanche, un puissant redoux a mis à mal le manteau neigeux. Les valeurs de précipitations et de vent ont été remarquables dans les monts d'Auvergne : 50 à 100 mm de précipitations en 24 h (près de 90 mm à Cheylade par exemple - Source Infoclimat), rafales supérieures à 150 km/h sur les sommets (157,7 km/h cette nuit, valeur record de la jeune station Infoclimat au pied du Sancy, entre deux périodes de givre qui rend le matériel inopérant). Au final, l'enneigement s'est considérablement réduit à l'échelle du Massif central et seuls les secteurs d'altitude ont conservé un couvert continu (> 1200 - 1300 m). La neige a rapidement remplacé la pluie ce lundi et les épaisseurs augmentent à nouveau dans une ambiance très tempétueuse. A la mi-journée, on relevait par exemple 10 cm à 1200 m, 35 cm à 1500 m et 75 cm à 1700 m au Mont-Dore, des valeurs légèrement excèdentaires par rapport aux médianes 2003-04 - 2017-18. En revanche, l'enneigement sur la bordure orientale du MC reste assez modeste à ce jour.

MD_164bb

Can_160aa

Dans les autres massifs, en particulier dans les Alpes, avec l'épisode neigeux en cours, l'enneigement est désormais globalement excédentaire. On dépasse le mètre au-dessus de 2000 ou 2500 m dans de nombreux massifs des Alpes du nord et les chutes de neige abondantes se poursuivent actuellement sur l'ensemble de la chaîne, en haute montagne : graphiques et carte.

Pour la semaine à venir, selon les modèles météos, la circulation atmosphérique resterait dominée par un flux d'ouest - nord-ouest assez humide apportant encore de la neige en montagne. Dans le Massif central, mardi serait une journée d'accalmie avant un nouvel épisode pluvio-neigeux mercredi et jeudi, puis le retour progressif du froid vendredi et des chutes de neige à plus basse altitude jusqu'en fin de semaine. Dans ces conditions, le gradient altitudinal d'enneigement devrait encore s'accroître. Evidemment les quantités de neige attendues sont très difficiles à évaluer en fonction de la limite pluie - neige entre mercredi et vendredi qui peut encore bouger. Tendance à confirmer.

Prochain bulletin vers le 21 décembre a priori.

Bonne soirée