Bonjour,

Tout d'abord, meilleurs voeux 2018 à tous les lecteurs de ce blog !

Les événements hivernaux se succèdent depuis la mi novembre, de telle sorte qu'il est parfois difficile de trouver le temps pour suivre le rythme imposé par la météo !

En termes de bilan, décembre 2017 se caractérise comme un mois frais, très agité, avec de fréquentes tempêtes, inégalement arrosé et enneigé à l'échelle du Massif central: les chutes de neige et l'enneigement ont été excédentaires dans les montagnes sous influence océanique, plus indigents dans les montagnes sous influence méditerranéenne. Au Mont-Dore 1200 m, on relève plus de 440 mm de précipitations sur le mois, soit la seconde valeur la plus élevée depuis le début des mesures en 1991 (sources Météonews et MF) ! Sinon, toujours au Mont-Dore 1200 m, décembre 2017, c'est 23 jours de chutes de neige et 31 jours de neige au sol. Quel contraste avec décembre 2016 et décembre 2015 ! Ce 1er janvier, malgré les puissants redoux des derniers jours, les épaisseurs du manteau neigeux sont encore excédentaires dans le nord-ouest du MC: par exemple au Mont-Dore, on observe entre 30 cm à 1200 m et 140 cm à 1700 m, jalon soumis à la déflation lors des dernières chutes de neige; à 1500 m, on mesure aujourd'hui 120 cm soit la valeur la plus élevée sur ce site depuis le début des mesures (2003-04).

Bilan plus complet de décembre 2017 dans un prochain bulletin, ainsi que pour l'ensemble de l'année 2017.

Quelques photos de la tempête de neige du jour :

Le buron du col de la Croix Morand avant la fermeture de la route par les services de l'Equipement :

MD_318aaa

L'Auberge du Guéry :

MD_329aaa

Ci-dessous les travailleurs de la glace et du givre, perdus dans le grand blanc et le vent. Ce sont les seules âmes qui vivent que je croise "là haut" lors des relevés de neige, les jours de tempêtes. Dans le brouillard et la tourmente, avant de distinguer leur silhouette, on entend d'abord leurs coups de marteau acharnés sur la glace qui s'accumule sur les remontées mécaniques. Une sorte de lutte contre les éléments météos, mainte fois répétée tout au long de l'hiver, invisible des touristes réfugiés en bas des pistes qui s'impatientent de l'ouverture du "secteur du haut".

IMG_20180101_104849

 

Dans les autres secteurs de montagne, l'enneigement est presque partout excédentaire, en particulier dans les Alpes du nord, en Chartreuse et dans le Vercors notamment. Par exemple au col de Porte (Chartreuse), on mesure aujourd'hui 125 cm, 6ème valeur la plus élevée depuis 1960 à cette date, la dernière fois qu'on a dépassé cette valeur, c'était en janvier 1982 ! Seules les montagnes méditerranénnes sont à ce jour défavorisées : voir carte interactive et graphiques.

D'après les modèles météorologiques, dans un flux d'ouest dominant, la suite de la semaine resterait encore très agitée, avec une succession d'épisodes pluvio-neigeux. Jusqu'à vendredi, les massifs de l'ouest recevraient encore d'abondantes précipitations, majoritairement sous forme de pluies, la neige s'invitant uniquement mardi, voire mercredi AM et en début de nuit sur les plus hauts sommets des monts d'Auvergne. Le WE prochain, les conditions de circulation atmosphérique devraient évoluer pour offrir éventuellement de nouvelles possibilités neigeuses, dont les modalités restent à affiner au vu de l'échéance. On ajoutera enfin que ces conditions seraient à nouveau très favorables aux Alpes du Nord, où les épaisseurs de neige pourraient devenir remarquables pour la saison.

Prochain bulletin vers le 11 janvier, en espérant également trouver du temps pour les bulletins consacrés aux bilans décembre 2017 et année 2017.

Bonne soirée