Bonjour,

Depuis le précédent bulletin du 11 février, les redoux ont entraîné une fonte partielle de la neige au sol dans une période qui habituellement est favorable à la croissance du manteau neigeux. Les redoux pluvieux ont été plus marqués sur la partie occidentale du MC. Par conséquent, l'enneigement est désormais légèrement déficitaire dans les monts d'Auvergne, alors qu'il reste excédentaire sur la bordure orientale. Au Mont-Dore, on relève aujourd'ui seulement 3 cm (irrégulier) à 1200 m alors que la valeur médiane est de 25 cm (période 2003-04 - 2017-18), à 1700 m, 150 cm aujourd'hui pour une valeur médiane de 175 cm. Avec l'arrivée du froid, la neige est dure, glacée. Ci-dessous une photo de l'ambiance sur les crêtes ce matin ("vue" des crêtes vers la Fontaine Salée):

MD_558aa

Hors Massif central, dans les autres secteurs de montagne, l'enneigement est toujours très bon globalement : carte interactive et graphiques.

 

Suite à un phénomène de "réchauffement soudain de la strastophère" (SSW - lien pour en savoir plus), la circulation atmosphérique est devenue très atypique à l'échelle de l'hémisphère Nord. En effet, le flux océanique s'est considérablement ralenti, de telle sorte que l'Europe occidentale est désormais sous l'influence du flux d'Est d'origine continentale, froid et sec. D'après les prévisions, le flux d'Est devrait se maintenir dans les jours qui viennent. Les cartes ci-dessous représentent les prévisions du modèle européen CEP pour lundi 26/02. La première carte donne les pressions atmosphériques prévues. La seconde carte représente les températures correspondantes vers 1500 m d'altitude, glaciales en Europe de l'Est (-24°C). En France, le drain froid originaire de Russie s'étale à partir du Nord-Est (-14°C), sans doute avec plus de vigueur le lendemain mardi 27/02. Un vrai cas d'école de flux continental en hiver !

Dans ces conditions de circulation atmosphérique, sur les hautes terres du MC, les températures seraient souvent proches de -5°C à -10°C associées à un vent soutenu, l'ambiance devrait donc rester glaciale à l'image de ce mercredi où les rafales maximales ont dépassé 70 à 100 km/h sur les hauteurs (Monts Dore, Cézallier, Cantal, Mézenc, Mont-Aigoual, etc.). Dans le détail, le coup de froid en cours serait suivi d'une hausse temporaire des températures ce WE avant une seconde salve plus incisive à partir de dimanche / lundi (T < -10°C vers 1500 m). A priori, seuls quelques flocons anecdotiques pourraient tomber pendant cette période. La seconde partie de la semaine prochaine est incertaine, les scénarios sont majoritairement plus humides et donc plus propices à la neige, à suivre et à confirmer.

Prochain Bulletin vers le 1er mars.

Bonne soirée