Evolution des températures dans le MC entre 1960 et 2010

D’après les recherches compilées dans les rapports du GIEC (2013), à l’échelle globale, les changements climatiques contemporains se manifestent d’abord par une hausse des températures de surface estimée à 0,85 °C entre 1880 et 2012, dont le rythme s’accélère ces dernières décennies. A l’échelle des montagnes françaises, les travaux de recherche et les rapports d’études, assez nombreux, en particulier pour le massif alpin, confirment cette tendance globale (Bigot S., Rome S., 2010; Lesaffre B., Lejeune Y., Morin S. et al., 2012 ; MEDD – ORNEC, 2006 ; MEDD – ORNEC, 2008 ; Paccard, 2009 ; Planton S., Bopp L., Brun E. et al., 2015). Dans les Alpes, la température moyenne a augmenté à un rythme relativement élevé pendant le XXe siècle (hausse de 0,9 °C), avec une accélération notoire depuis la fin des années 1980.

L'analyse des données de la période 1961-2010 du Mont-Dore, du Claux (nord Cantal) et du sommet du Mont Aigoual fournies par Météo-France montre que l'évolution des températures sur les hautes terres du MC s'inscrit dans cette tendance globale.

 

Dans ces trois postes de référence, la température a augmenté de 1 °C (0,9 à 1,1°C) entre les deux périodes de 25 ans 1961-1985 et 1986-2010, ce qui représente en moyenne une hausse de 0,2 °C par décennie. Le graphique des températures moyennes annuelles du Claux (graphique ci-dessus) montre la nette surreprésentation des années douces depuis le milieu des années 1980 : seules les années 2010 et 1996 sont déficitaires sur la période récente. Le relèvement des températures depuis le milieu des années 1980 apparaît d’autant plus spectaculaire qu’il succède à une période relativement fraiche entre la fin des années 1960 et le début des années 1980. Parallèlement, le nombre moyen de jours de gel est passé de 128 à 110 au Mont-Dore et de 136 à 116 au Claux entre les deux périodes 1961-1985 et 1986-2010.

La hausse des températures est plus sensible en été (0,3 °C en moyenne par décennie pour les trois postes) et au printemps (0,24 °C en moyenne par décennie dans les monts d'Auvergne et 0,34°C au sommet de l'Aigoual). D’ailleurs les gels tardifs se raréfient. Par exemple, au Claux, en juin, alors qu’il gèle une année sur trois sur la période 1961-85, il gèle seulement une année sur dix sur la période 1986-2010. Enfin, l’analyse des données ne montre pas d’évolution notable de la variabilité interannuelle à l’échelle annuelle ou mensuelle.

Sur la période clef pour la pratique des loisirs neige, entre décembre et mars, l’évolution des températures moyennes est proche de la tendance annuelle dans les deux stations. Dans le détail, mars connaît une hausse sensible : 0,35 °C en moyenne par décennie pour les trois postes. En revanche, la hausse est atténuée en janvier, décembre et février : pour février, la hausse est en moyenne de 0,12 à 0,14 °C seulement par décennie dans les trois postes.

Enfin, la hausse des températures est peu sensible en automne, inférieure à 0,1 °C en moyenne par décennie dans les trois postes.

 

Sources:

Bigot S., Rome S., 2010. [En ligne]. Contraintes climatiques dans les Préalpes françaises : évolution récente et conséquences potentielles futures EchoGéo, 2010, 14 [Consulté en juillet 2018]. Disponible sur http://echogeo.revues.org/12160

GIEC, 2013. Résumé à l’intention des décideurs, Changements climatiques 2013 : les éléments scientifiques. Contribution du Groupe de travail I au cinquième Rapport d’évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, Sous la dir. de Stocker, T.F., D. Qin, G.-K. Plattner, M. Tignor, S. K. Allen, J. Boschung, A. Nauels, Y. Xia, V. Bex et P.M. Midgley. Cambridge : Cambridge University Press, 27 p.

Lesaffre B., Lejeune Y., Morin S. et al., 2012. Impact du changement climatique sur l’enneigement de moyenne montagne : l’exemple du site du col de Porte en Chartreuse. In : Association Internationale de Climatologie, les climats régionaux : observation et modélisation, XXVème colloque de l’Association Internationale de Climatologie, Grenoble, 5 au 8 septembre 2012, Sous la dir. de Bigot, S. et Rome, S., AIC, p. 475-480.

MEDD – ONERC, 2006. Recensement des études concernant les effets du climat et du réchauffement climatique sur les espaces de montagne en France métropolitaine, Note technique n °4, Paris, 50 p.

MEDD - ONERC, 2008. Changement climatiques dans les Alpes : impacts et risques naturels. Rapport technique n ° 1 de l’ONERC, Paris, 100 p.

Paccard P., 2009. Réchauffement climatique et ressource neige en domaines skiables. Collection EDYTEM – Cahiers de Géographie, n° 8, p. 181-192.

Planton S., Bopp L., Brun E. et al., 2015. Evolution du climat depuis 1850 [En ligne], La Météorologie, n° 88, février 2015, p. 48-55.

Serre F., 2015. Les singularités du climat et son évolution récente dans le massif des monts Dore et dans la réserve naturelle nationale de Chastreix-Sancy. Rapport d’étude, Pnr des Volcans d’Auvergne, mai 2015, 48 p.

Serre F., 2018. Les changements climatiques dans le Pnr des Volcans d’Auvergne (secteur Cantal) et les impacts sur les loisirs neige. Rapport d’étude, Pnr des Volcans d’Auvergne, août 2018, 43 p.